Des projets dans notre vie

 

En ces temps caniculaires, l’été bas son plein. Certains ralentissent leur rythme, d’autres en profitent pour faire des expériences. D’autres encore travaillent, ramenés à leur quotidien. La chaleur offre une certaine torpeur intérieure, une difficulté à se mouvoir, voir à se projeter dans l’avenir.

Et pourtant, que sommes-nous sans projet ? Petit ou grand, réalisable ou non, ce quelque chose qui nous porte vers demain, qui nous donne des ailes, qui nous donne envie d’avancer sur notre chemin.

Certains, persuadés qu’ils ne peuvent se le permettre, n’osent en avoir, ne serait-ce qu’en pensée secrète. J’entends dire parfois « Je n’ai pas le choix ! »… Et si nous l’avions le choix ? Que serait votre vie si vous vous donniez le choix ? Feriez-vous le même métier ? Vivriez-vous avec la même personne ? Habiteriez-vous au même endroit ?

Les barrières mentales sont puissantes, anesthésiantes, pour ne pas déranger cette fameuse zone de confort personnelle. Explorer tous nos possibles peut paraître dérisoire, inutile, une perte de temps - « A quoi bon puisque je n’ai pas le choix ? » - voir même dangereux si cela apporte le doute.

Douter peut faire peur. Des projets peuvent en effet apporter un trop grand changement dans notre vie et nous n’y sommes pas forcément prêts. L’idée du projet est avant tout psychique, un espace intérieur que nous nous octroyons. Il est néanmoins nécessaire que certains se réalisent, s’incarnent dans la matière afin d’alimenter notre Libido personnelle, notre énergie vitale.

Explorer nos possibles amène à élaborer des projets qui peuvent aller de l’idée d’une nouvelle recette culinaire, entamer un nouveau livre, se donner un nouveau défi personnel. Un projet se prépare, s’élabore, s’imagine. Toutes ces étapes sont nécessaires à sa réalisation. Un projet est personnel, il émerge au fond de nous, croît, se colore, se vit de l’intérieur. Certes, vous pouvez y inclure une autre personne, mais l’élaboration initiale doit se faire en chacun de nous. C’est ce vivant en nous que nous pouvons ensuite partager avec l’autre pour le nourrir à son tour. Nous pensons souvent à tort que c’est l’autre qui nous empêche d’avancer. Or, cet espace des possibles est avant tout personnel et chacun y est le moteur.

Une relation à deux, c’est se nourrir mutuellement de nos projets personnels. Si nous ne nous sentons plus nourrit, le couple se dépérie.

Et vous, quel est votre prochain projet et qu-êtes-vous prêts à faire personnellement pour y aboutir?